Les arts martiaux et le katana

Qui n’a jamais associé art martial et katana ou sabre.

Obtiens ton ebook gratuit!

Un Ebook avec les meilleurs aliments et un entraînement pour la remise en forme .

Je suis d'accord pour transmettre mon mail à MailChimp ( more information )

Bien entendu , je ne vends pas les données personnelles de mes abonnés. Tu peux te désabonner à tout moment!

Nous avons juste à faire l’inventaire du nombre de films sur les arts martiaux avec katana et sabres.

Des films comme Star wars, Kill Bill sont des hommages pour les arts martiaux avec une omniprésence dans chacun des katanas.

Les samourais , les moines shaolins , les ninjas et pour aller plus loin pourquoi pas les chevaliers au moyen âge sont tous des épéistes aguerris.

Le mythe de l’art martial et du katana n’est pas prêt de s’éteindre.

Bien sûr j’en oublie énormément….

Dans cet article j’ai essayé de regrouper les arts martiaux utilisant le katana , du plus commun au moins commun.

Certains m’ont demandé des recherches poussées pour pouvoir trouver des informations de qualité.

En parcourant le net et en demandant à un ami professeur de Iaïdo je suis parti à la découverte de l’univers fascinant des arts martiaux avec katana.

Commençons tout de suite notre aventure par le plus connu de tous .

Le Kendo et le katana

Le Kendo signifie la voie de l’épée.

Il est un descendant de l’art martial Kenjutsu.

Arts martiaux japonais samourai

En cherchant un peu , nous pouvons nous rendre compte que les premiers récits de combat se référent à Tachikaki.

Tachi signifiant épée et Kaki est la forme du dessin.

Ainsi ce dessin , nous permet de voir que le combattant utilise un boken (épée en bois).

Le kendo aurait connu son développement majeur au Japon lorsque la capitale en 794 a été déplacée de Nara à Kyoto.

En effet durant cette période de paix, les samourais ont cherché à continuer de perfectionner leur art martial en continuant de s’entrainer.

Durant les nombreuses guerres du Shogunat (1333-1568), le kenjutsu a connu un grand essor.

La maîtrise de l’épée étant devenue nécessaire pour tous les samourais.

La première école de Kendo est créée  en 1350 par Sanashirio Yoshimoto.

La fondation du kendo moderne a commencé à la fin du XVIIIe siècle. 

Yamada Heizaemon Mitsunori et son fils Naganuma Sirozaemon Kunisato ont amélioré le Shinai et le Bogu (armure) en ajoutant une protection métallique aux hommes et un protège-poignet rembourré au Kote. 

Cela a permis la délivrance pleine force de frappes et de poussées sans infliger de blessures à l’adversaire.

 Ces avancées, ainsi que l’évolution des formats d’entraînement, ont jeté les bases du Kendo moderne.

Durant la période Eido (1603-1867), on dénombre plus de 300 écoles de Kendo.

Après la bataille de Sekigahara en 1600, beaucoup de samourais se retrouvent au chomage technique.

Le but du Kendo de la période Meiji à la Seconde Guerre mondiale était de fournir un environnement combatif pour que les artistes martiaux puissent vivre quelque chose d’aussi proche que possible du combat réel.

En 1928 la fédération All Japan Kendo est créée.

En 1970 la fédération internationale de Kendo voit le jour…..

Le iaido

Le Iaido moderne est, comme le Kendo, une distillation de plusieurs styles d’épée très populaires au moment de sa création.

Le fondement du Iaïdo est l’art de dégainer son sabre du saya (fourreau) et de frapper dans le même mouvement.

Iaido a été créé à l’époque féodale du Japon par un homme nommé Hayashizaki Minamoto Jinsuke Shigenobu, sous le nom de «Iaijutsu».

De part sa technique, le Iaido a été très utilisé par les samouraïs.

En effet ces derniers utilisaient les techniques d’arts martiaux du iaido car plus utile contre un adversaire ou un petit groupe que lors de grandes batailles.

Le Iaido permet l’amélioration de soi et de l’esprit.

Lors de l’arrivée du zen dans la culture Japonaise, celui ci s’est habilement mélangé au Iaido pour faire partie intégrante de cet art martial Japonais.

Les pratiquants de Iaido s’entraînent aujourd’hui sous forme de Katas contre des adversaires invisibles tout en conservant ses idéaux de défense et d’attaque.

Les Maîtres d’arts martiaux de Iaido ont atteint le rang le plus élevé, le Hachi-dan.

Le Toyama Ryu, le coté obscure des arts martiaux

Le Toyama Ryu est une des dernières écoles d’arts martiaux japonais avec pour but ultime de tuer contrairement au Kendo et iaido qui ont le but de s’améliorer.

Toyama Ryu est un gunto-soho créé par l’armée impériale japonaise pour être utilisé par ses soldats au combat pendant la guerre sino-japonaise et la Seconde Guerre mondiale. .

D’ailleurs le nom de cet art martial japonais fait référence à une école militaire japonaise.

Cet art martial est encore pratiqué au Japon et aux USA.

Pour un peu plus de reflexion sur les arts martiaux:https://art-martial.com/les-arts-martiaux-sont-ils-des-armes/

L’Aïkido

L’Aïkido n’est vraiment pas une forme d’escrime. 

Cependant il se concentre sur le katana, car le créateur de l’Aïkido (Le Maître d’art martial Morihei Ueshiba) était un pratiquant extrêmement qualifié de Yagyu Shinkage-Ryu Kenjutsu et a conçu son art martial dans un environnement de nationalisme où le katana redevenait une arme vénérée et un symbole culturel.

La pratique du Tachi dori en Aïkido permet de désarmer son adversaire.

Nous pouvons également retrouver des noms de frappe d’aikidoka qui proviennent du Kenjutsu et du Kendo.

Pour terminer cet article , je me suis intéressé au Katana, fondement de tous les arts martiaux japonais.

Le Katana

katana et arts martiaux japonais

D’après mes recherches, le premier katana n’avait pas la silhouette courbe que nous connaissons tous.

https://fr.wikipedia.org/wiki/Katana

En effet le premier katana était une lame de fer droite à double tranchant inspirée des épées Chinoises.

Dans la province de Yamato , vers 700 après JC, la légende veut qu’Amakuni ait forgé la première épée courbe longue Japonaise à un tranchant.

La courbure permet un meilleur tranchant, il en a également améliorer la solidité pour éviter que le katana ne se brise sur les champs de batailles.

Le mythe affirme que la mort d’Amakuni n’est pas connue et il a gagné l’immortalité de tout le sang que ses lames ont absorbé.

Le katana est ainsi considéré comme l’extension de l’âme d’un samouraï.

Le samouraï se distinguait des autres classe sociale de part son katana.

Il partait ainsi dans la tombe avec son katana, ce dernier le protégeant pour son dernier voyage.

Le Kenjutsu a été créé pour apprendre à utiliser le Katana, le Kendo sa forme moderne pour le pratiquer.

Le travail de l’esprit avec le zen revêt une importance cruciale dans l’utilisation des arts martiaux avec katana.

Il permet à son utilisateur de tuer inconsciemment.

N’oublions pas le seppuku , le katana étant utilisé aux fins de suicide pour un guerrier ayant perdu son honneur.

Le katana permettait de coupait la tête du guerrier s’étant ouvert le ventre, le soulageant ainsi de sa douleur…..

Merci pour votre lecture , n’hésitez pas à vous abonner pour recevoir un ebook avec quelques conseils de remise en forme (entraînement plus alimentation).

J’espère vraiment que cet article sur les arts martiaux japonais et le katana vous a plu.

A bientôt,

Fermer le menu